BUENAVENTURA

FICHE TECHNIQUE

NOM : BUENAVENTURA
Femmes, enfants et jeunes libres de violence à Buenaventura en Colombie – Phase 2

DATES : 1er juillet 2020 –  30 juin 2023 (3 ans)

BUDGET : 540 000 €

DE QUOI S’AGIT-IL : Réduire la violence et améliorer la protection des enfants, des jeunes et des femmes de Buenaventura à partir d’une approche basée sur les droits, l’équité de genre, l’interculturalité et la culture de la paix.

ZONE D’INTERVENTION : Colombie

PARTENAIRE LOCAL : Taller Abierto

AUTRES PARTENAIRES : Terre des Hommes Suisse, Terre des Hommes Allemagne, Red EU-LAT et Réseau France-Colombie Solidarités

SOUTIENS : Agence Française de Développement (AFD)

OBJECTIFS : accompagner la mobilisation des enfants, des jeunes et des femmes pour leurs droits, la non-violence et le développement d’alternatives communautaires et culturelles dans le district de Buenaventura.
1. Les enfants, les jeunes et les femmes consolident leurs processus organisationnels et leur leadership.
2. Les institutions éducatives, les familles et les communautés assurent un meilleur environnement protecteur pour les enfants, les jeunes et les femmes.
3. la situation de l’enfance, de la jeunesse et des femmes à Buenaventura est connue par les acteur.rices clés au niveau local, national et international.

MODES D’INTERVENTION : renforcement de capacités, mise en réseau, sensibilisation

Colombie

LE PROJET

Buenaventura, plus grand port commercial de Colombie, est une zone stratégique pour son économie, mais aussi une des villes les plus pauvres et les plus dangereuses du pays. Sa localisation en fait un territoire propice aux activités illicites, que se disputent des bandes criminelles qui contrôlent et terrorisent les quartiers. Les femmes, les enfants et les jeunes sont témoins et victimes au quotidien d’actes d’une violence extrême.

Le projet se déroule dans 4 zones rurales et urbaines, majoritairement afro-colombiennes ainsi qu’une réserve autochtone.

Il cherche à former les femmes, les enfants et les jeunes (de 10 à 25 ans) ainsi que les accompagner à s’organiser pour qu’ils puissent se défendre contre la violence dont ils sont victimes. Il vise à renforcer leur protection et leurs capacités pour qu’ils deviennent promoteurs de leurs droits et de la paix et à créer des environnements protecteurs au sein des écoles, des familles et des communautés. Le projet intègre aussi un plaidoyer local, national et international afin d’alerter sur la situation vécue à Buenaventura.

LES PARTENAIRES

LES OBJECTIFS ET MISSIONS

3 objectifs :

→ 1 : Les enfants, les jeunes et les femmes consolident leurs processus organisationnels et leur leadership.

→ 2 : Les institutions éducatives, les familles et les communautés assurent un meilleur environnement protecteur pour les enfants, les jeunes et les femmes.

→ 3 : La situation de l’enfance, de la jeunesse et des femmes à Buenaventura est connue par des acteurs clés au niveau local, national et international.

LES BENEFICIAIRES

Le projet ciblera un total d’environ 8 640 personnes, dont 7 365 enfants et jeunes, 1 085 femmes et 190 hommes.

8640 personnes ciblées par le projet

7 365 enfants et jeunes

1085 femmes

190 hommes

Actualités

Un puerto sin comunidad | Episodio 2

Un puerto sin comunidad, el segundo episodio de Voces de Buenaventura. En este episodio, Miriam llega a Buenaventura, Colombia, y conoce a Alejandro, Gloria, María Karina, Nelly, Wasinton, Esther, Lina y Janet. ¿Qué tienen en común? Todxs viven en Buenaventura y están marcadxs por la evolución de su ciudad en

Lire la suite »

Un port sans communauté | Episode 2

Un port sans communauté, le deuxième épisode des Voix de Buenaventura. Dans cet épisode, Pauline arrive à Buenaventura et rencontre Alejandro, Gloria, Maria Karina, Nelly, Wasinton, Esther, Lina et Janet. Leur point commun ? Tou∙te∙s vivent à Buenaventura et sont marqué∙e∙s par l’évolution de leur ville ces dernières années.

Lire la suite »

Buenaventura: accord de Paix en péril et pandémie

Le 16 mars dernier, l’Institut pour le développement et la paix (INDEPAZ) rapportait que 2021 était jusqu’ici l’année la plus meurtrière en Colombie avec 171 leader∙euse∙s sociaux∙les, 48 signataires de l’Accord de Paix assassiné∙e∙s et 96 massacres. L’année 2022 s’annonce aussi sombre que la précédente avec 41 leader∙euse∙s tué∙e∙s depuis

Lire la suite »
Retour haut de page